Plusieurs choses si l'on veut switcher des NEMA 17 vers NEMA 23 :

  • l'intensité de phase passe de 1.7A à 4A => donc changement des étages moteurs obligatoire = remplacer pololu par étage indust. comme sur la PRO
  • la sortie d'axe passe de 5 à 6,35 donc tous les coupleurs à changer
  • les NEMA 23 sont plus "gros" et donc ne sont pas dimensionnés pour la PLUS

En fait, une PLUS avec des NEMA 23, c'est une autre machine... et çà devient presque la PRO...

Par contre, pour avoir plus de couple, :

  • déjà vous aurez des moteurs 60Ncm dans le kit, donc des NEMA 17 puissants
  • en diminuant la vitesse de rotation, vous récupérez du couple ++
  • enfin en diminuant le micropas, vous pouvez récupérer du couple aussi (mais recalage firmware et cavalier carte)

En pratique, les vis à billes ont un rendement de 90% donc très peu de frottement et tout le couple "passe" en force de translation ou presque.

La broche est le moteur qui entraîne l'outil : celle fournie avec le kit est une broche polyvalente de 135W. Le kit fourni la broche et son support de fixation.

Il est possible bien sûr d'utiliser une autre broche sans problème, jusqu'à 500g voire 1Kg d'outil : on pourra ainsi utiliser une DREMEL, une Proxxon, etc.

Il faudra simplement réaliser une pièce 3D adaptée pour fixer la broche, la façade avant du chariot Z disposant d'un double profilé rainuré 5mm avec entraxe de 6cm. Les possibilités de fixation sont polyvalentes.

Une KRESS FME 1050-1 comme sur la PRO est une broche de 1000W pesant 1.8Kg. En soi, l'OMM PLUS n'est pas dimensionnée pour être utilisée avec une KRESS !

La raison est multiple, notamment :

  • la rigidité du chariot Z n'est pas prévue pour des outils au-delà de 1Kg
  • les moteurs pas à pas NEMA 17 n'ont pas autant de couple que les NEMA 23 de la PRO (60Ncm contre 130Ncm)

Ceci étant, plusieurs usagers ont néanmoins fait cette adaptation (disposant de leur propre KRESS) et utilisent la KRESS sur l'OMM PLUS :

  • ceci prouve la bonne qualité mécanique de la machine qui bien que poussée dans ses limites mécaniques "arrive à suivre"
  • par contre les vitesses d'avance sont 3 fois inférieure pour un résultat satisfaisant : en clair, usinage à 300mm/min avec la PLUS+KRESS là où l'on usinera à 1000mm/min avec la PRO.

D'une manière générale, nous ne considérons pas nos produits de qualité "professionnelle" mais de qualité "maker", autrement dit semi-professionnel. En clair, nous considérons que l'attente des professionnels est souvent plus élevée que le niveau de qualité que nous proposons, mais ce même niveau de qualité est très appréciable et suffisant pour des usages courants non-industriels.

Notre positionnement est de dire que notre machine se situe entre "la scie sauteuse" utilisée à la main et la machine industrielle proprement dite : nous obtenons un niveau de qualité que nous estimons "semi-professionnel" accessible au plus grand nombre pour un coût très inférieur à des machines industrielles.

Pour être plus précis :

  • l'Open Maker Machine PRO permet d'obtenir une découpe avec une précision au 1/10ème de mm, y compris dans les matériaux exigents comme le HPL
  • nos plaques de structure sont elles-mêmes découpées sur une Open Maker Machine PRO et ont donc ce niveau de précision.
  • les pièces mécaniques de la machines (profilés, vis à billes, etc.) sont des pièces mécaniques classiques du marché professionnel. De même pour les moteurs, la broche, les fraises.
  • l'électronique est opensource mais répondant à un cahier des charges exigeant de niveau professionnel.

Nous pourrions livrer des profilés pré-taraudés... mais nous estimons que nos machines sont à destination de "makers" qui savent utiliser leurs mains. Et "si un maker ne sait pas faire quelque chose, il apprend !"

C'est pour çà qu'on laisse quelques petites tâches manuelles à accomplir, mais rien de bien sorcier au final. En plus on explique ici comment faire

Tout çà pour dire que le but de nos machines est aussi de faire grandir nos clients en compétence : chez nous, on appelle çà la "ré-appropriation technologique". Et après avoir monté votre machine, qui plus est en ayant du taraudé vos profilés aluminium vous-mêmes, vous verrez que vous aurez un sentiment de satisfaction réel.

En général, ceux qui "crient" au début sont les mêmes qui sont contents après coup. Aller, courage, vous allez y arriver !