Savoirs Faire

August 28, 2016

Le 2ème pilier d’un fablab, tout aussi important, est le savoir-faire : pas de mystère, un maker doit être “touche à tout”… même s’il ne peut pas être spécialiste de tout. Le maître-mot est “transversalité” : quelque soit sa formation initiale, un maker doit être capable aussi bien de savoir coder, de savoir installer un système Gnu/Linux, de savoir monter ou réparer une imprimante 3D, de savoir concevoir ses pièces 3D ou 2D… Et si il ne sait pas faire, le maker apprend : aucun pré-requis n’est exigé… et aucun savoir ne lui est à priori inaccessible !